• slide1.jpg
  • slide2.jpg
  • slide3.jpg
  • slide4.jpg
  • slide5.jpg
  • slide6.jpg
  • slide7.jpg
  • slide8.jpg
  • slide9.jpg
  • slide10.jpg
  • slide11.jpg

Iraqi forces attack Camp Ashraf

Notre gouvernement, notre ville et les organisations internationales qu’elle abrite doivent protester contre cette violation de la 4ème convention, violation qui a causé la mort de 47 Ashrafiens, qui a fait un millier de blessés et qui a entrainé la mort dans la souffrance de plusieurs résidents en raison du blocus d’Ashraf.

C’est le devoir des Nations unies d’agir pour empêcher la poursuite de ce processus. Et pourtant on apprend qu’un représentant de cette organisation, émissaire de l’ONU, discute avec les bourreaux : ce qui est inadmissible ! Je rappelle à ce titre que d’autres populations au Rwanda ou à Srebrenica ont payé la facture aux errements de l’ONU et je tiens à protester aussi pour ces populations-là.

Les résidents d’Ashraf sont à l’avant-garde du peuple iranien qui subit une répression brutale du fascisme religieux. Ils incarnent l’espoir d’une nation pour la liberté et la démocratie et méritent le soutien de tous les défenseurs de la démocratie et des droits humains.

Genève, ma ville, accueillera et accueille à bras ouverts toutes celles et ceux qui font campagne pour la défense d’Ashraf et de Liberty. Je dois dire que Genève n’est pas la seule à soutenir Ashraf ; en effet, la campagne inlassable en défense d’Ashraf que mène à travers le monde la résistance iranienne – que vous menez sous la direction de Maryam Radjavi – a conféré crédibilité et sérieux aux institutions et conventions internationales et constitue un exemple pour d’autres peuples opprimés – je pense particulièrement au peuple palestinien.

Je souhaite enfin à vous toutes et à vous tous, représentants du peuple iranien, de parvenir à la liberté et à la démocratie dans un proche avenir.

Please publish modules in offcanvas position.