• slide1.jpg
  • slide2.jpg
  • slide3.jpg
  • slide4.jpg
  • slide5.jpg
  • slide6.jpg
  • slide7.jpg
  • slide8.jpg
  • slide9.jpg
  • slide10.jpg
  • slide11.jpg

Iraqi forces attack Camp Ashraf

J'ai donc l'honneur d'être le modérateur de cette conférence importante, dans un moment crucial, décisif pour la communauté d'Achraf. C'est un moment décisif et crucial, parce que vous le savez, nous attendons, nous en appelons à la communauté internationale, aux Nations Unies, pour véritablement créer un bouclier absolu, solide, qui apporte toutes les garanties à la communauté d'Achraf qu'elle exige, qu'elle mérite d'avoir, tant en terme juridique qu'en terme physique. Il est urgent aujourd'hui que la communauté d'Achraf soit définitivement et durablement protégée par la communauté internationale. Les tensions sont lourdes, la tutelle iranienne sur le régime irakien s'exerce d'une façon lugubre, insidieuse et nauséabonde. Vous le savez, le 8 avril 2011, 36 résidents d'Achraf ont été tués dans des conditions qui permettent de considérer qu'il s'agissait d'un véritable crime contre l'humanité. Il y a eu 350 blessés. Vous le savez, le régime iranien, alors qu'il est de plus en plus isolé politiquement et diplomatiquement, mais ceci explique sans doute cela, continue à diffuser des mandats d'arrêt internationaux, j'en ai un sous mes yeux, des mandats d'arrêt internationaux totalement fabriqués, totalement apocryphes, pour essayer de continuer à exercer une pression inlassable contre les démocrates, contre les combattants de la liberté qui, un jour, obtiendront que la victoire de la démocratie s'instaure définitivement à Téhéran. Notre vigilance donc doit être intense, doit être inlassable, elle doit être inlassable pour qu'aussi la communauté internationale, et toute la communauté internationale, tire les conséquences des décisions qui viennent d'être appelées, qui ont été rendues notamment par les juridictions européennes. Nous en appelons, nous allons en appeler aux autorités américaines pour que l'OMPI soit définitivement retirée de la liste des organisations terroristes américaines. Il est essentiel qu'il y ait, compte tenu de ce que je viens de vous dire et compte tenu de ce qui va être partagé dans quelques instants, il est essentiel que chacun prenne la mesure de l'épée de Damoclès qui continue à peser lourdement sur la communauté et les réfugiés d'Achraf. En nous battant pour la communauté d'Achraf, nous nous battons pour le droit. En nous battant pour la communauté d'Achraf, nous nous battons à côté de la communauté internationale pour que les droits de l'homme soient respectés. Ils sont en quelque sorte devenus malgré eux un symbole d'une bataille pour l'humanité toute entière. Je termine en disant, car je vais laisser évidemment les éminents orateurs dans quelques instants prendre la parole, pour dire que la solution résultant de l'accord passé le 25 décembre 2011 avec l'Ambassadeur des Nations Unies est insuffisante. Elle est partielle, elle est obscure, elle est ambigüe. Elle laisse planer le risque de pire sur les réfugiés d'Achraf. Le camp Liberty, sinistre dénomination, compte tenu de ce qu'il recèle, a une superficie dérisoire. Elle s'est réduite comme une peau de chagrin. Une station de police va être installée à côté. Et donc les menaces les plus lugubres continuent à malheureusement risquer de faire endurer le pire à nos amis d'Achraf, les alliés de la démocratie et les alliés de l'humanité. Voilà, dans quelques instants, je vais laisser la parole tour à tour aux éminents orateurs qui ont bien voulu se déplacer, parfois de très loin, pour contribuer avec nous à mutualiser ce message essentiel qui va être lancé à l'issue de notre réunion d'aujourd'hui à l'attention de la communauté internationale : il ne faut rien lâcher de notre vigilance face aux risques qui continuent lourdement à peser sur la communauté de nos amis à Achraf. Je vous remercie.

Please publish modules in offcanvas position.